1.0 - LE DÉROULEMENT DE LA LHSCO

1.1 – Le simulateur utilisé est le Fantasy Hockey League (FHL) de BATESOFT.

1.2 – La LHSCO est une ligue virtuelle à 100%. Les cotes de ses joueurs sont établies par le simulateur plus ou moins au hasard. Les cotes des joueurs Professionnels ne peuvent pas changer au courant d’une saison. Ce n’est qu’à la fin des séries éliminatoires que les joueurs Professionnels seront re-cotés par le simulateur.

1.3 – Les équipes virtuelles de la LHSCO sont celles de la Ligue Nationale de Hockey (LNH). Donc, les noms, les logos et les villes des équipes ne sont pas modifiables.

1.4 – Les matchs simulés ont lieu cinq jours par semaine soit, du lundi au vendredi, au rythme d’un seul match simulé par jour. Par contre, pour des raisons de logistiques, le Président de la ligue se réserve le droit de simuler plus d'un match par jour et/ou changer les heures et/ou la journée de la simulation si des circonstances l'obligent. Avant de prendre une telle décision, le Président consulte les D.G. Commissaires. Par la suite, ils auront le choix de consulter ou non les autres D.G. de la ligue. Toutefois, le Président doit inscrire sur le babillard de la ligue LHSCO, dans la section Messages importants, un avis aux autres D.G., et ce au moins 24 heures à l'avance, afin de s’assurer que tous les D.G. soient bien informés des changements de calendrier. En cas d'erreur humaine de la part du président à bien charger les fichiers de lignes des équipes avant une simulation, la ligue forcera une re-simulation de la journée peu importe les résultats obtenus lors de cette simulation.

1.5 – Il y a 2 saisons par année dans la LHSCO. Une débutant au mois de février et l’autre au mois de septembre. Ces dates sont appelées à changer d'une année à l'autre. Pour des raisons exceptionnelles, le Président pourrait décider, pour une année, de tenir qu'une seule saison. À ce moment là, il en informerait les autres D.G. de la ligue.

1.6 – Un minimum de 50 matchs par saison sont disputés. Dépendamment du nombre d’équipes que possède la LHSCO, d'une saison à l'autre, une augmentation ou une réduction de matchs par saison est possible.

1.7 – Les équipes participantes aux séries éliminatoires sont les 8 meilleures formations de chacune des 2 conférences soit l'Est et l'Ouest. Pour leur part, les équipes en tête de leur division occupent respectivement les positions 1 et 2 de leur conférence soit les  divisons Nord-Est et Sud-Est pour la conférence de l'Est et les divisions Nord-Ouest et Sud-Ouest pour la conférence de L'Ouest.  Vu qu'il n'y a que 16 équipes participantes aux séries éliminatoires, il n’y a donc que 4 rondes éliminatoires. Les rondes sont des 4 de 7.

1.8 – Le but : gagner la Coupe Stanley, rester compétitif et surtout s'amuser.

1.9 - La Clause commissaire:

1.9.1 – Pour un cas très exceptionnel, par la Clause commissaire, il est possible que les règlements de la LHSCO soient modifiés, sans consultation, pour les meilleurs intérêts de la ligue.

2.0 - LES ALIGNEMENTS DES ÉQUIPES DE LA LHSCO

2.1 – Les alignements des équipes doivent être faits avec le logiciel GM Editor.

2.2 – L'alignement Professionnel doit être composé d'un maximum de 25 joueurs et d'un minimum de 20 joueurs. La formation partante doit être composée d'au moins 20 joueurs à chaque match pour éviter un contournement sur le montant de la masse salariale. Les autres joueurs doivent être cédé au club école de chacune des équipes ou consigné à la galerie de la presse  (SCRATCH). Des amendes seront infligées aux contrevenants (11.5).

2.3 – Il est obligatoire d'envoyer les alignements pour les matchs au moins une heure avant l'heure prévue à la simulation, sinon les dirigeants de la LHSCO peuvent procéder sans consentement à une élaboration automatique (AUTOLINES) des alignements des équipes fautives.

2.4 – Le nombre de joueurs maximum par équipe (PRO et FARM) est fixé à 50 joueurs. Le nombre de joueurs maximum dans l'alignement PRO est fixé à 25 joueurs. Des amendes peuvent être infligées aux contrevenants (11.5).  (Un bug du simulateur peut permettre, dans certaines situations, à une équipe de dépasser le nombre de 50 joueurs.)

2.5 - Lors des périodes d'activités, en saison régulière et en séries éliminatoires, votre alignement professionnel doit être composé d'au minimum 3 C, 3 LW, 3 RW, 4 D et 2 G. CEPENDANT, VOUS DEVEZ AVOIR 20 JOUEURS DANS LE PRO/SCRACTH DÈS LE 1er MATCH DE LA SAISON. De plus, votre organisation doit avoir sous contrat un minimum de 3 gardiens. Des amendes peuvent être infligées aux contrevenants (11.5).

3.0 - LES REPÊCHAGES DE LA LHSCO

3.1 – Repêchage annuel des recrues:

3.1.1 – Le repêchage annuel des recrues a lieu à toutes les saisons après les séries éliminatoires et avant le début de la nouvelle saison. Il comporte 3 rondes de sélection et les joueurs en liste sont créés par un comité spécial et approuvés par les dirigeants de la LHSCO.

3.1.2 - Le fonctionnement:

3.1.2.1 – Pour la 1re ronde de sélection au repêchage annuel des recrues, une loterie détermine l'ordre du classement de repêchage des équipes qui n'ont pas fait les séries éliminatoires. Si le tout coïncide avec une année d'expansion c'est plutôt le Règlement 3.1.2.2 qui s'applique.

        Les positions, pour les équipes qui ne se sont pas classées pour les séries éliminatoires, seront comblées par une loterie (tirage au sort). Lors de cette loterie, une équipe ne peut pas descendre ou monter de plus de 3 rangs par rapport à sa position au dernier classement général et le classement de repêchage (Ex.: 1er à 4e).  Le rang de sélection, pour les équipes qui ont fait les séries éliminatoires, est tant qu'à lui déterminé par l'ordre inverse du classement général.

Pour les rondes subséquentes, c'est l'ordre inverse du classement général qui est utilisé et ce, pour tous les équipes.

 

        La loterie est déterminée par le tirage de jetons.  Lors du tirage, tous les jetons sont insérés dans une boîte et selon l'équipe pigée, elle obtiendra la meilleure position possible selon le tableau suivant:

          NB : Le tableau suivant représente une saison sans expansion:

Positions au classement général / Probabilités

Rang au classement général

17e

18e

19e

20e

21e

22e

23e

24e

# attribué à l'équipe pour la loterie

8

7

6

5

4

3

2

1

Nombre de jetons par équipe

1 sur 36

2 sur 36

3 sur 36

4 sur 36

5 sur 36

6 sur 36

7 sur 36

8 sur 36

Possibilité de la position de repêchage

5 à 8

4 à 8

3 à 8

2 à 8

1 à 7

1 à 6

1 à 5

1 à 4

Exemple:

1ière pige: l'équipe 5 est pigée, elle aura la position 2 au repêchage;

2ième pige: l'équipe 4 est pigée, elle aura la position 1 au repêchage;

3ième pige: l'équipe 3 est pigée, elle aura la position 3 au repêchage;

L'équipe 1 gagne automatiquement la position 4 au repêchage;

L'équipe 2 gagne automatiquement la position 5 au repêchage;

4ième pige: l'équipe 8 est pigée, elle aura la position 6 au repêchage;

5ième pige: l'équipe 6 est pigée, elle aura la position 7 au repêchage;

L'équipe 7 obtient automatiquement la position 8 au repêchage.

3.1.2.2 – Si le tout coïncide avec une année d'expansion, les équipes d'expansions obtiennent automatiquement les positions fermes 2 et 3 du repêchage. Avant tout chose, le Règlement 3.2.10 doit être respecté.

        Un tirage au sort déterminera quelle équipe d'expansion aura la position 2 au repêchage lors de la première ronde. L'équipe d'expansion qui aura obtenu la position 2 en première ronde, aura la position 3 en deuxième ronde, et la position 2 en troisième ronde. Pour sa part, l'équipe d'expansion qui aura obtenu la position 3 en première ronde, aura la position 2 en deuxième ronde, et la position 3 en troisième ronde.

        Pour la 1re ronde de sélection au repêchage annuel des recrues, une loterie détermine l'ordre du classement de repêchage des équipes qui n'ont pas fait les séries éliminatoires. Lors de cette loterie, une équipe ne peut pas descendre ou monter de plus de 3 rangs par rapport à sa position au dernier classement général et le classement de repêchage (Ex.: 1er à 4e).  Le rang de sélection, pour les équipes qui ont fait les séries éliminatoires, est tant qu'à lui déterminé par l'ordre inverse du classement général.

        Pour les rondes subséquentes, c'est l'ordre inverse du classement général qui est utilisé et ce, pour tous les équipes. Toutefois, les équipes d'expansions obtiennent automatiquement les positions fermes 2 et 3 du repêchage et ce trouve ainsi à décaler les autres équipes de 2 positions. Les positions 2 et 3 seront attribués en alternance à chaque ronde aux équipes d’expansions.

        La loterie est déterminée par le tirage de jetons.  Lors du tirage, tous les jetons sont insérés dans une boîte et selon l'équipe pigée, elle obtiendra la meilleure position possible selon le tableau suivant:

          NB : Le tableau suivant représente une saison avec une expansion à 2 équipes:

Positions au classement général / Probabilités (Expansion)

Rang au classement général

17e

18e

19e

20e

21e

22e

23e

Équipe expansion 1 ou 2

Équipe expansion 1 ou 2

24e

# attribué à l'équipe pour la loterie

8

7

6

5

4

3

2

 

 

1

Nombre de jetons par équipe

1 sur 36

2 sur 36

3 sur 36

4 sur 36

5 sur 36

6 sur 36

7 sur 36

 

 

8 sur 36

Possibilité de la position de repêchage

5 à 10

5 à 10

4 à 9

4 à 8

1 à 7

1 à 6

1 à 5

2 ou 3

2 ou 3

1 ou 4

Exemple:

Un premier tirage au sort, à chance égale, entre les deux équipes d'expansions déterminera quelle équipe obtiendra la position 2 au repêchage. La première équipe qui est pigée obtient automatiquement la position 2 et l'autre la position 3. Suite à ce tirage, la loterie habituelle s'enclenche:

1ière pige: l'équipe 5 est pigée, elle aura la position 4 au repêchage;

L'équipe 1 gagne automatiquement la position 1 au repêchage;

L'équipe 2 gagne automatiquement la position 5 au repêchage;

L'équipe 3 gagne automatiquement la position 6 au repêchage;

L'équipe 4 gagne automatiquement la position 7 au repêchage;

2ième pige: l'équipe 7 est pigée, elle aura la position 8 au repêchage;

L'équipe 6 gagne automatiquement la position 9 au repêchage;

L'équipe 8 gagne automatiquement la position 10 au repêchage; 

3.1.4 – La liste des recrues pour le repêchage annuel est affichée sur le site de la ligue environ à la mi-saison. La liste des recrues pour le repêchage annuel prochain est connue par tous les D.G. au cours de la saison en cours. La liste des recrues pour le repêchage annuel est officieuse, elle est susceptible à des changements si les dirigeants de la LHSCO l'exigent. Elle est officialisée juste avant la toute première sélection. 

3.1.5 – Les recrues repêchées acceptent tous des contrats de 3 saisons. Voici les salaires par saison accordés selon les rondes de sélection :

Salaires accordés par rondes

1re ronde

700 000$

2e ronde

500 000$

3e ronde

300 000$

 

3.2 – Repêchage intra ligue lors d'expansion:

3.2.1 – Entre le re-cottage des joueurs et les renouvellements de contrats, il se peut que la LHSCO procède à une expansion. L'avis officiel est remis aux D.G. minimalement une saison à l'avance. Une expansion se fait uniquement à 2 équipes. Il ne peut y avoir plus d'une expansion par saison.

3.2.2 – S'il y a expansion, une période de 14 jours après le re-cottage est allouée pour les échanges. Cependant, les agents libres sans restriction dont le contrat est échu ne sont pas échangeables. L'ouverture de cette période d'échanges sera annoncé par la direction de la LHSCO étant donné le travail à faire avant cette période d'échange. 

3.2.3 – Après le re-cottage, tous les joueurs de 20 ans et moins sont automatiquement protégés.

3.2.4 – Les équipes ont le choix de protéger soit: 7 attaquants, 4 défenseurs et 1 gardien ou 6 attaquants, 3 défenseurs et 2 gardiens.

3.2.5 – Le repêchage comporte autant de rondes de sélection que la ligue possède d'équipes. Seulement 2 joueurs sont choisis dans chaque équipe c'est-à-dire, qu'une équipe ne peut perdre plus de 2 joueurs.

3.2.6 – Dès qu'une équipe perd un joueur par repêchage elle peut ajouter, à sa liste de protection, un joueur qui est non protégé de son équipe.

3.2.7 – Une équipe ne peut pas perdre 2 joueurs à la même position (C, LW, RW, D ou G). Les défenseurs et les gardiens sont dans le même groupe, donc il n'est pas possible de perdre à la fois 1 gardien et 1 défenseur.

3.2.8 – Chaque nouvelle équipe d'expansion doit choisir, au minimum, 3 C (centres), 3 LW (ailiers gauche), 3 RW (ailiers droit), 6 D (défenseurs) et 2 G (gardiens).

3.2.9 – Chaque équipe d'expansion a le droit de choisir un seul agent libre, de 31 ans et plus, dont le contrat est échu. L'équipe lui renouvelle alors son contrat selon les règles en vigueur pour les agents libre sans restriction (Règlement 3.2.9).

3.2.10 – Après le repêchage d'expansion et le renouvellement des contrats de leurs joueurs, les équipes d'expansion participent au repêchage annuel des recrues.

3.2.11 – L'ordre de sélection lors d'un repêchage d'expansion est comme suit: les rondes impaires sont croissantes c'est-à-dire l'équipe 1 suivit de l'équipe 2, tandis que les rondes paires sont décroissante c'est-à-dire l'équipe 2 suivit de l'équipe 1.

3.2.12 – Les clubs d'expansions ont l'obligation de respecter le plafond salarial avec pénalité (8.1) lors de leur première année d'existence.  Leur masse salariale doit donc, au jour 1 de simulation, être en dessous du 50 millions.

4.0 - LES ENTRAÎNEURS DE LA LHSCO

4.1 – L'entraîneur a un effet positif ou négatif sur son équipe. Toutefois, leur influence n'est pas très apparente.

4.2 – L'entraîneur détient un contrat annuel qui se renouvelle automatiquement tous les ans, sauf en cas d'avis contraire d'un D.G.

4.3 – Un D.G. a la période s'étalant de la fin des séries éliminatoires jusqu'à la date limite des transactions de la saison qui suit pour congédier son entraîneur. Le D.G. qui congédie son entraîneur doit lui verser le montant de son contrat en totalité comme compensation peu importe le nombre de matchs restant à la saison. Un D.G. doit avoir embauché un nouvel entraîneur avant de congédier celui en place. Un entraîneur congédié se retrouve maintenant sur la liste de disponibilité et peut être embauché par n'importe quelle équipe de la LHSCO.

4.4 – Un entraîneur est automatiquement congédié lorsque son équipe est 3 saisons complète (pour l'entraîneur) et consécutives sous la barre de ,500. Vous pouvez à tout moment savoir ce pourcentage à l'aide du classement général dans la colonne PCT. Le calcul se fait en divisant le nombre de points au classement général par le nombre de points maximum qu'une équipe auraient pu amasser. Ce n'est donc pas le différentiel de victoires/défaites.

4.5 – Description des cotes pour les entraîneurs de la LHSCO (variant entre 25 et 99):

Cotes des entraîneurs

OF

Côté offensif, plus la cote est élevée, plus l'entraîneur excelle sur le développement offensif du jeu.

DF

Côté défensif, plus la cote est élevée, plus l'entraîneur excelle sur le développement défensif du jeu.

EX

Niveau d'expérience, plus la cote est élevée, meilleurs sont les réactions de l'entraîneur lors des situations tendues.

LD

Niveau de leadership, plus la cote est élevée, meilleur est l'entraîneur afin de motiver ses joueurs.

 

4.6 – Le salaire de base, par saison, d'un entraîneur est de 500 000 $.

4.7 – Re-cottage des points d'aptitudes:

4.7.1 – À la fin de chaque saison (après les séries éliminatoires) les entraîneurs, ayant un contrat avec une équipe, reçoivent ou perdent des points d'aptitudes (cotes OF, DF, EX et LD). Ces points sont déterminés en fonctions des résultats que leur équipe a obtenu au courrant de la dernière saison (séries éliminatoires incluses). Le tableau suivant détermine quelles sont les gains ou les pertes pour chacune des cotes:

Re-cottage des points d'aptitudes pour entraîneur

Cotes

Critères

Résultats

OF

en fonction du % de l'avantage numérique et la moyenne de lancés par match

Les positions 1 à 8

gagne 1 point

Les positions 9 à 16

aucun point

Les positions 17 à 24

perd 1 point

DF

en fonction du % en infériorité numérique et la moyenne de lancés accordés par match.

Les positions 1 à 8

gagne 1 point

Les positions 9 à 16

aucun point

Les positions 17 à 24

perd 1 point

EX

Pour tous les entraîneurs à chaque saison

gagne 1 point

Gagnant de la coupe Stanley

gagne 2 points

Finaliste de la coupe Stanley

gagne 1 point

LD

Se qualifie pour les séries éliminatoires et PCT > ou = ,500

gagne 2 points

Se qualifie pour les séries éliminatoires et PCT < ,500

gagne 1 point

Ne se qualifie pas pour les séries éliminatoires et PCT > ou = ,500

aucun point

Ne se qualifie pas pour les séries éliminatoires et PCT < ,500

perd 1 point

 

4.7.2 – Pour chacun des points d'aptitudes gagnés, l'entraîneur voit son salaire majoré de 5,000 $ par saison.

4.7.3 – Lorsque la cote OF d'un entraîneur atteint 86, ce dernier reçoit un boni sur son salaire par saison de 100 000 $. Lorsque la cote DF d'un entraîneur atteint 86, ce dernier reçoit un boni sur son salaire par saison de 100 000 $. Lorsque la cote EX d'un entraîneur atteint 86, ce dernier reçoit un boni sur son salaire par saison de 50 000 $. Lorsque la cote LD d'un entraîneur atteint 86, ce dernier reçoit un boni sur son salaire par saison de 50 000 $. En revanche, lorsque ces mêmes cotes régressent en deçà de 86, les bonis respectifs lui sont retirés.

5.0 - LES CAPITAINES ET ASSISTANTS DE LA LHSCO

5.1 – Avant le début de chaque saison, un D.G. peut nommer un nouveau capitaine et 2 nouveaux assistants pour son équipe.

5.2 – L'unique façon de changer de capitaine ou d'assistants au cours d'une saison, est si l'un d'entre eux fait partie d'une transaction l'envoyant dans une nouvelle équipe. À ce moment le D.G. pourra nommer un nouveau capitaine et/ou assistant dépendamment de qui (capitaine et/ou assistant) est échangé.

5.3 – À la fin des séries éliminatoires, après le re-cottage, le capitaine gagne 4 points en LD (leadership) et les assistants gagnent 2 point en LD (leadership). Le capitaine qui aura été nominé pendant une saison à cause d'une transaction ainsi que les assistants gagneront la moité de ces points soit 2 LD et 1 LD.  C'est ceux qui sont en poste à la fin de la saison.

6.0 - LES TRANSACTIONS DE LA LHSCO

6.1 – Pour conclure une transaction, les DGs ne peuvent qu'utiliser des joueurs qui sont déjà dans leur équipe, des choix de repêchage et de l'argent. Les ententes conditionnelles et les considérations futures ne sont pas autorisées dans la LHSCO. De ce fait, aucune confirmation d'échange ne sera recevable avant que les joueurs impliqués dans une transaction ne soit dans leur équipe respective.

6.2 – Les choix de repêchage peuvent être échangés pour la saison en cours et la saison suivante seulement.

6.3 – Il y a une date limite pour effectuer des transactions. Elle est fixée à 80% de la saison régulière.

6.4 – Les transactions sont approuvées ou refusées par le comité des échanges. Ce comité est composé de 3 D.G et un des membres est responsable de recevoir les demandes et les afficher sur le babillard. Si l'un des membres du comité est impliqué dans la transaction, un commissaire assure la relève. Une réponse est donnée aux D.G. impliqués dans la transaction par le responsable des transactions une fois les courriels reçus et en règles en leur disant que leur transaction sera analysée par le comité et qu’une réponse positive ou négative leur sera donnée approximativement dans les 2 jours simulés suivants. Si la transaction est approuvée par le comité, le responsable envoie un courriel au D.G impliqué pour leur annoncer que leur transaction sera faite après la prochaine simulation.  Le rôle du comité n'est pas de protéger les D.G. contre les arnaques, mais, plutôt de veiller au bien-être de la LHSCO et à la santé des équipes qui la composent. La plupart des transactions sont autorisées; seuls les méga transactions et les liquidations sont analysées plus spécifiquement. En aucun temps, sauf dans l'entre saison et/ou pour une équipe visée par le Règlement 8.1, la masse salariale d'une équipe ne peut dépasser 60 millions (65 millions pour la saison 6). Une transaction sera automatiquement refusée si ce critère n'est pas respecté.

6.4.1 - Le travail du comité des transactions est de s'assurer que la ligue demeure en santé, ce qui veut dire que les échanges impliquant des équipes précises ne les mettent pas en danger soit financièrement ou pour leur avenir (jeunes joueurs, joueurs autonomes).

Le comité n'est pas la pour accepter ou refuser des échanges dans un but personnel, mais bel et bien de rester intègre dans ses décisions. Il faut éviter les échanges qui semblent une vente de feu ou des tentatives de vols entre des D.G. expérimentés et d'autres moins expérimentés.

Le comité doit s'ajuster de saison en saison selon la valeur des joueurs. La valeur d'un joueur peut augmenter ou diminuer selon l'évolution des saisons. La valeur d'un joueur peut varier selon les critères suivants: durée du contrat et salaire accordé, l'âge du joueur, pénurie ou abondance d'une position dans la ligue. (Si un joueur à un trop gros contrat pour son talent, sa valeur est en baisse. Même chose si il y a un surnombre de joueurs de qualité à une position donnée, ceci peut avoir comme effet de faire diminuer ou augmenter la valeur d'un joueur selon la réalité présente de la ligue).

Une équipe financièrement en danger doit être absolument analysée à fond par le comité des transactions. Les transactions peuvent être automatiquement refusées si l'équipe n'a pas assez de liquidité pour payer sa masse salariale et la taxe de luxe (Règlement 8.1) si elle s'applique. La possibilité de participer aux séries éliminatoires ne doit pas être prise en considération comme possible entré d'argent pour une équipe. Seule une raison très valable peut faire accepter une transaction de ce type. Le comité des transactions et le président de la ligue pourront établir un plafond salarial maximal pour une équipe en tout temps selon sa masse salariale et sa liquidité en banque pour gérer les transactions d'une équipe. Le comité tiendra compte également de la moyenne des 5 calculs de la taxe de luxe pour déterminer la situation financière d'une équipe en danger.

Le comité des transactions doit vérifier qu'un joueur impliqué dans une transaction ne soit pas lié à une clause de non-échange. (Règlement 10.13)

Lorsqu'une transaction est accepté ou refusé, le responsable des transactions communiquera par courriel avec les équipes concernées pour leur annoncer la décision. Une explication ou un commentaire peut accompagner le courriel expliquant de la décision du comité.

Le Président de la ligue peut, en tout temps, refuser une transaction que le comité aurait accepter.

 

6.5 – Chacun des D.G. impliquées dans une transaction doit confirmer celle-ci par courriel. Une raison valable doit accompagner le courriel pour expliquer en quoi la transaction est bénéfique pour son équipe.

* Voici l'exemple de courriel à respecter pour une transaction:
 

        Courriel envoyé par D.G. Colorado:
À MTL:
Joe Sakic C 33ans 84 OV  (5 250 000 $)
Eric Messier LW 29ans 77 OV (1 250 000 $)
250,000$

Salaire en masse totale: 6 500 000$


------------------------------------


À COL:
Saku Koivu C 28ans 78 OV (2 500 000 $)
Craig Rivet D 27ans 77 OV (2 000 000 $)
1er choix (MTL) saison 1
3e choix (MTL) saison 2

 

Salaire en masse totale: 4 500 000 $

 

        RAISON: Je possède deux joueurs très talentueux devenant agent libre sans contrat à la fin de la saison (Sakic et Brodeur). Comme je ne peux signer qu'un seul d'entre eux, ma solution est d'en échanger eux. Koivu est un jeune centre talentueux qui pourra combler la perte de Sakic. Avec les choix au repêchages que j'obtient, je pourrai combler mon club école.

6.6 – Les joueurs impliqués dans une transaction ne changent d'équipe qu'au moment où la transaction est approuvée. Ils peuvent donc jouer avec leur équipe d'origine jusqu'à l'approbation du comité des transactions.

6.7 – En aucun cas, un joueur ne peut être échangé contre un montant d'argent : les ventes de joueurs sont interdites. Le montant d'argent maximum qu'une équipe peut inclure dans une transaction est évalué à 100% des salaires professionnels des joueurs qui quittent leur organisation. Donc, si une équipe échange 2 joueurs dont le total des salaires pour la saison en cours est de 4 millions $, elle ne peut en aucun cas inclure une compensation monétaire de plus de 4 millions $.

6.8 – Il n'est pas possible d'échanger un joueur qui est soumis au ballottage.

6.9 – Voici les étapes à suivre lorsque deux équipes se voient refuser une transaction:

1) Un délais de 24 heures est accordé aux deux D.G. qui se sont fait refuser leur transaction. Le but est de renégocier l'entente, si c'est bien le souhait des deux D.G. Pendant cette période, aucun des joueurs impliqués dans la transaction ne peuvent être impliqués dans d'autres transactions.

2) Après ces 24 heures, les deux D.G. peuvent tout simplement annuler leur transaction ou soumettre une nouvelle entente au comité des transactions. Si celui-ci juge que la transaction est encore une fois inacceptable, mais que le D.G. qui ne reçoit pas suffisamment selon eux veut tout de même procéder à l'échange, ce dernier devra afficher les joueurs et/ou les choix au repêchage de la transaction sur le babillard pour une période de 24 heures.

3) Si après ce nouveau délais de 24 heures , aucune équipe n'a fait d'offre plus intéressante à l'équipe étant défavoriser selon le comité, le comité analysera la transaction de nouveau en étant plus permissif, puisque la valeur du joueur ne semble pas très élevée dans la LHSCO.

7.0 - LES FINANCES DE LA LHSCO

7.1 – Ceci s'applique qu'aux nouvelles équipes. À son arrivé dans la LHSCO, un D.G. se fait remettre un montant de 20 millions $. Ce montant est transféré dans le compte bancaire de son équipe. À la fin de chaque saison, les pertes ou les profits sont affectés à ce compte.

        Lorsqu'une équipe change de D.G., le nouveau D.G. doit faire, à moins d'une situation exceptionnelle, avec les moyens de l'équipe qu'il acquiert.

7.2 – Si par mégarde un D.G. se retrouve avec un compte bancaire inférieur à 10 millions $ ou des prévisions financières jugées dangereuses, le D.G. est contacté par les commissaires et doit établir un plan de redressement. Si le D.G. ne corrige pas la situation, et que son compte bancaire se retrouve dans le négatif, il peut être exclu de la LHSCO. L'équipe orpheline est alors sous la tutelle de la LHSCO jusqu'à la venue d'un nouveau D.G.

7.3 – Les principaux revenus des équipes proviennent de la billetterie et les ventes des concessions lors des matchs locaux. Les revenus sont donc influencés par la capacité de votre aréna, le prix des billets, la vente des concessions ainsi que les performances de votre équipe.

7.4 – Toute nouvelle équipe s'établissant dans une ville a un aréna d'une capacité de 17 000 sièges. Par contre, une équipe peut décider de rénover son édifice en lui ajoutant des sièges : le prix des rénovations par siège diffère selon la capacité actuelle de l'aréna. L'organisation ne peut qu'agrandir par tranches de 500 sièges pour un maximum de 1000 sièges par saison. L'équipe doit attendre entre la fin du calendrier des séries éliminatoires et le début de la nouvelle saison pour débuter les rénovations. L'édifice ne peut en aucun cas contenir plus de 25 000 sièges.  Les prix sont fixés selon le tableau suivant:

Prix des rénovations des arénas

Nombres de sièges actuel dans votre aréna

Prix par siège

Prix pour   500 sièges

Prix pour 1000 sièges

17000 - 17500

2000$

1 000 000$

2 000 000$

18000 - 18500

3000$

1 500 000$

3 000 000$

19000 - 19500

4000$

2 000 000$

4 000 000$

20000 - 20500

5000$

2 500 000$

5 000 000$

21000 - 21500

6000$

3 000 000$

6 000 000$

22000 - 22500

7000$

3 500 000$

7 000 000$

23000 - 23500

8000$

4 000 000$

8 000 000$

24000 - 24500

9000$

4 500 000$

9 000 000$

 

 

 

 

 

 

 

7.5 – Le prix des billets est fixé à 50 $. Ce prix est rétabli à chaque saison. Cependant, l'équipe peut modifier ce prix selon ses désirs et ce à tous moments pendant la saison ou les séries éliminatoires. Le prix minimum d'un billet pour la saison régulière est de 45 $ et le prix maximum est de 70 $. Le prix maximum pour les séries éliminatoires est de 90 $.

7.6 – Les facteurs qui influencent les assistances lors des matchs sont le prix des billets, la prestation de l'équipe ainsi que la présence de joueurs vedettes (80 OV et +) des deux équipes qui s'affrontent.

7.7 – Le montant maximun qu'une équipe peut avoir en banque après la fin d'une saison est de 300,000,000 (millions).  Si le montant en banque, après le calcul de la ristourne et les bonis monétaires, est supérier à 300 millions il sera ajusté au montant maximum.

8.0 - PLAFONDS SALARIAUX ET TAXE DE LUXE DE LA LHSCO

8.1 – Le plafond salarial rigide est de 65 millions $. En tout temps si une équipe se retrouve, avec une masse salariale supérieure au plafond salarial rigide, elle verra ses meilleurs joueurs en OV suspendus à tour de rôle jusqu'au moment d'être sous le plafond salarial rigide.  Pour savoir si une équipe est conforme, il faut respecter le règlement 11.3 et 11.4.  La vérification se fait après chaque simulation pour voir la masse salariale utilisé lors du dernier match par chaque équipe. À OV égaux, c'est celui avec le salaire le plus élevé qui sera suspendu.

        Exemple: Une équipe, au jour 1 de simulation a 68 millions $ en masse salariale. Son meilleur joueur en OV a un salaire de 5 millions. En le suspendant, l'équipe est toujours au dessus du plafond rigide. Alors son 2ième meilleur joueur en OV sera aussi suspendu etc... jusqu'au moment où la masse salariale de l'équipe sera sous les 65 millions.

         De plus, lorsque que l’équipe récidive dans le non-respect du plafond rigide, il y aura un match de suspension supplémentaire à chaque prochaine infraction.  Donc par exemple si une équipe dépasse une 4ième fois le plafond lors de la même saison, son meilleur joueur sera suspendu pour les 4 prochains matchs.

          Le plafond salarial avec pénalité est de 55 millions $ et ce en tout temps peu importe la saison. Une taxe de luxe est exigée par la ligue à l'équipe dont la masse salariale dépasse ce plafond. Référence : Règlement 8.3.

8.2 – La masse salariale d'une équipe est composée du salaire à 100% de tous ses joueurs Professionnels et du salaire à 10% de tous les joueurs (sauf ceux du Règlement 11.2) de son club école. Cette mesure vise à permettre aux équipes de développer leur club école à moindre coût.

          ATTENTION: Les fichiers de finances générés pas le simulateur ne prennent pas en considération le salaire d'un joueur suspendu. Vous devez rajouter vous même le salaire manquant à votre masse salariale lors de votre gestion, car le responsable des finances de la ligue calculera ce salaire lors des calculs pour la taxe de luxe.

8.3 – Il y a cinq périodes (jour virtuel de simulation) au courant d'une saison où la masse salariale d'une équipe est calculée soit pour une saison de 74 matchs: au jour 1, au jour 17, au jour 33, au jour 49 et à la date limite des transactions. Ces jours peuvent varier dépendamment du nombre de match pour une saison. La moyenne de ces 5 calculs sert à établir la masse moyenne d'une équipe pour une saison. Si la masse moyenne dépasse le plafond salarial avec pénalité, l'équipe doit alors payer une taxe de luxe. Si la masse moyenne ne dépasse pas le plafond salarial avec pénalité, l'équipe n'a pas à payer de taxe de luxe. Le taux de la taxe de luxe varie selon l'excédant au plafond salarial avec pénalité. Voir le tableau ci-dessous pour les taux accompagnés d'un exemple:

Calcul de la taxe de luxe

Moyenne salariale d'une équipe

Taux (%)

Exemple pour une masse moyenne de 60M$

entre 55 et 60 millions

500%

25 millions

entre 60 et 65 millions

750%

37,5 millions

 

 

 

Taxe de luxe à payer

 

62,5 millions

 

8.4 – De l'argent recueilli grâce à la taxe de luxe, 50% est redistribué à part égale entre les équipes qui n'ont pas dépassé, à chacun des 5 calculs de la masse salariale, le plafond avec pénalité qui est de 55 millions $ imposé par la LHSCO. Le 50% restant est retourné dans les coffres de la ligue.

9.0 - LES RENÉGOCIATIONS DE CONTRATS DE LA LHSCO

9.1 – Pour qu'un joueur puisse jouer dans la LHSCO, il doit posséder un contrat d'une équipe Professionnelle. Lorsqu'une équipe embauche un joueur, elle a la responsabilité de payer la totalité du salaire au joueur, sauf si l'équipe décide de le congédier.

9.2 – Les contrats sont négociés après le re-cottage des points d'aptitudes des joueurs, à la fin des séries éliminatoires. Les D.G. doivent toujours avoir en tête le Règlement 8 sur les plafonds salariaux.

9.3 – Joueurs de 30 ans et moins:

9.3.1 – Il s'agit des joueurs qui sont obligés de signer avec leur équipe à moins qu'elle décide de ne pas renouveler leurs contrats.

9.3.2 a – Les contrats peuvent varier entre 1 et 4 saisons. Par contre, un joueur ne peut accepter un contrat l'amenant à dépasser l'âge lui permettant de devenir agent libre sans restriction, soit 31 ans. C'est donc dire, qu'un joueur de 29 ans ne peut accepter qu'un contrat de 2 saisons ou moins sauf si une équipe décide d'appliquer le Règlement 9.3.2 b

9.3.2 b – Un DG peut, s'il le désire, contourner le Règlement 9.3.2 a et signer un joueur âgé entre 28 et 30 ans dont le contrat est échu pour une période l’amenant à dépasser l'âge lui permettant de devenir agent libre sans restriction. Le D.G. peut appliquer ce règlement qu’à un seul joueur par saison. La durée du contrat est toujours de 1 à 4 saisons. Le salaire de ce contrat est déterminé avec l’aide du Règlement 9.3.4. C'est donc dire qu'il est considéré comme un joueur de 30 ans et moins.  Ceci permet de repousser l’âge ou ce joueur deviendra agent libre sans restriction et de limiter son contrat à un maximum de 5 millions $ par saison pour la durée du contrat. Ce règlement peut être appliqué en combinaison avec le règlement 9.4 depuis la saison 16. (Vous pouvez prolonger le contrat d’un joueur de 28 à 30 ans et aussi signer un joueur UFA de votre choix dont le contrat est échu.)

9.3.3 – Le plafond salarial d'un joueur de ce groupe, 30 ans et moins, est de 5 millions $.

9.3.4 – Voici la procédure à suivre pour renégocier les contrats:

Renégociation du contrat d’un joueur de 30 ans et moins (Nouveau Saison 24)

1- La première étape consiste à multiplier son salaire actuel par un % défini par son OV.

Joueur de 70 OV et moins (plafond de 700 000$)

Salaire actuel

%

300 000$ - 499 999$

124%

500 000$ et plus

116%

Joueur de 71 OV à 75 OV (plafond de 1 000 000$)

Salaire actuel

%

300 000$ -  499 999$

124%

500 000$ et plus

116%

Joueur de 76 OV à 78 OV (plafond de 1 500 000$)

Salaire actuel

%

300 000$ - 499 999$

250%

500 000$ - 999 999$

164%

1 000 000$ et plus

124%

Joueur de 78 OV à 80 OV (plafond de 2 000 000$)

Salaire actuel

%

300 000$ - 499 999$

250%

500 000$ - 999 999$

164%

1 000 000$ et plus

124%

Joueur de 81 OV à 82 OV (plafond de 3 000 000$)

Salaire actuel

%

300 000$ - 999 999$

250%

1 000 000$ - 1 999 999$

124%

2 000 000$ et plus

116%

Joueur de 83 OV à 84 OV (plafond de 4 000 000$)

Salaire actuel

%

300 000$ - 999 999$

250%

1 000 000$ - 1 999 999$

164%

2 000 000$ - 2 999 999$

124%

3 000 000$ et plus

108%

Joueur de 85 OV et plus (plafond de 5 000 000$)

Salaire actuel

%

 300 000$ - 1 499 999$

250%

1 500 000$ - 2 999 999$

164%

3 000 000$ - 3 999 999$

116%

4 000 000$ et plus

108%

2- La deuxième étape consiste à multiplier le résultat de l’étape 1 par un % défini par la durée du contrat voulant être accordé au joueur.

Durée

%

1 an

100%

2 ans

110%

3 ans

120%

4 ans

125%

3- La dernière étape consiste à arrondir le résultat obtenu à l’étape 2 à 5 000 $ près inférieur. Ex. 2 594 999 $ sera arrondi à 2 590 000 $.

 

9.4 – Joueurs de 31 ans et plus:

9.4.1 - Chacune des équipes peut réembaucher un seul de ses agents libres sans restriction (joueurs de 31 ans et plus) dont le contrat est échu. Son salaire est évalué selon son OV (Règlement 9.4.2). La durée du contrat peut varier de 1 à 4 saisons et n'influence pas le salaire. Le salaire maximum pour une saison d'un joueur de ce groupe est de 10 millions $. 

9.4.2 – Voici le tableau des salaires pour les agents libres sans restriction (joueurs de 31 ans et plus) dont les équipes peuvent renégocier leur contrat.

Salaire des agents libre sans restriction (31 ans et plus) dont le contrat est échu.

OV

Salaire

OV

Salaire

70

500 000 $

80

2 500 000 $

71

81

3 000 000 $

72

82

3 500 000 $

73

83

4 000 000 $

74

84

5 000 000 $

75

85

6 000 000 $

76

86

7 000 000 $

77

750 000 $

87

8 000 000 $

78

1 000 000 $

88

9 000 000 $

79

1 500 000 $

89+

10 000 000 $

 

9.5 – Joueurs autonomes sans compensations:

9.5.1 – Il s'agit des joueurs dont les équipes décident de ne pas renouveler leur contrat. Ces joueurs ce retrouvent donc sur la liste des agents libres sans restriction. Toutes les équipes de la ligue peuvent alors offrir un contrat à ces joueurs.

9.5.2 – Dès qu'un joueur ce retrouve sur la liste des agents libre sans restriction et qu'aucune équipe n'a de droit sur lui, il est soumis à de nouvelles normes salariales (Règlement 10 plus précisément 10.5). Le salaire de ce joueur peut donc varier, selon son OV, de 500 000 $ à 12 millions $ et être d'une durée de 1 à 4 saisons sauf, bien entendu, s'il atteint l'âge de la retraite (Règlement 14).

10.0 - LES AGENTS LIBRES SANS RESTRICTION DE LA LHSCO

10.1 – Les agents libres sans restriction regroupent: les joueurs de 31 ans et plus dont le contrat est échu, les joueurs congédiés et les joueurs de tous âges n'évoluant pour aucune équipe de la LHSCO.

10.2 – À chaque saison, une équipe peut embaucher qu'un seul de ses joueurs devenant agent libre sans restriction dont le contrat est échu. Son salaire est alors basé sur l'échelle salariale présentée au Règlement 9.4.2. Si un D.G. décide de faire une offre à un agent libre sans restriction dont aucune équipe ne détient les droits, son salaire est donc soumis au Règlement 10.5.

10.3 – À tout moment, de l'ouverture des offres aux agents libres sans restrictions jusqu'à la date limite des transactions, il est possible d'offrir un contrat à un agent libre sans restriction qui n'appartient à aucune des équipes. Une liste officielle de ces joueurs est mise à jour par les responsables de la LHSCO. Pour ce faire, une équipe doit envoyer un courriel à la LHSCO ou au membre responsable, en signifiant qu'elle souhaite offrir un contrat à tel joueur pour tel montant et d'une durée de 1 à 4 saisons (prendre note du règlement 14). Lorsque le joueur reçoit une offre, il se garde un délais de 3 jours avant de prendre une décision quant à savoir avec quelle équipe il entend jouer. Veuillez prendre note que le week-end compte pour une journée lorsque la saison est en cours.  Si une offre est faite le vendredi, elle ne sera qu'affichée le lundi suivant, mais le joueur signera quand même le mardi.  Si l'offre est faite le samedi-dimanche, elle sera affiché également le lundi, mais le joueur signera le mercredi suivant.

        En aucun temps une équipe, dont la masse salariale dépasse le plafond rigide, ne pourra soumettre une offre à un agent libre sans restriction dont elle ne détient pas les droits. De plus, une équipe ne pourra faire une offre à un agent libre sans restriction dont elle ne détient pas les droits si cette offre amène l'équipe à dépasser le plafond salarial rigide (Règlement 8). Une offre sera automatiquement refusée si ces critère ne sont pas respectés et le D.G. fautif perd son droit quotidien de faire une offre à un agent libre sans restriction.

10.4 – Un agent libre sans restriction recevant une offre prend en considération deux facteurs pour choisir son éventuel équipe. En premier lieu le salaire annuel du contrat et en second lieu la durée du contrat. Un agent libre sans restriction préfère parapher un contrat de 1 saison pour 3 millions $ qu'un contrat de 2 saisons pour 2,5 millions $. De même fait, Un agent libre sans restriction préfère parapher un contrat de 2 saisons pour 3 millions $ qu'un contrat de 1 saison pour 3 millions $. Si un agent libre sans restriction reçoit deux offres identiques (salaire et durée), la LHSCO tranche entre les équipes et l'équipe ayant terminé la plus basse au classement général de la saison précédente sera choisie. Une fois qu'une équipe de bas de classement aura bénéficiée de cet arbitrage, elle ne pourra plus bénéficier de cet avantage pour ses prochaines signatures et un tirage au sort sera effectué entre les équipes qui auront offert une offre identique au même joueur.  Ce tirage sera fait par le Président à l'aide d'un site web de dés virtuels.  (Détails à venir)

10.5 – Le salaire minimum et maximum qu'un agent libre sans restriction est déterminé par le tableau ci-dessous. Le salaire offert pour un agent libre sans restriction, dont aucune équipe ne détient les droits, est déterminé par son OV. Le tableau suivant en fait référence. Si une offre dépasse ce tableau, elle sera rejetée. Certains contrats font référence à une clause de non-échange, Règlement 10.13

 Salaire minimum et maximum qu'un agent libre sans restriction, dont aucune équipe ne détient les droits, acceptera comme offre des équipes de la LHSCO.

OV

Salaire Minimum

Salaire Maximum

60 à 77

500 000 $

2 000 000 $

78-79

1 000 000 $

4 000 000 $

80-81

2 000 000 $

7 000 000 $

82-83

3 000 000 $

9 000 000 $

84-85

4 000 000 $

11 000 000 $

86 à 99

5 000 000 $

13 000 000 $

 

10.6 – Il n'est pas possible d'offrir un boni à l'embauche d'un agent libre sans restriction, cela évite que les équipes les plus riches aient un avantage sur les autres.

10.7 – Lors de l'entre saison, dès l'ouverture des offres aux agents libres sans restriction, il n'est possible de soumettre qu'une seule offre de contrat par jour. Si un DG renvoie une offre au même joueur, seule la première offre est retenue et le DG fautif perd sa chance quotidienne d'offrir un contrat à un autre joueur. Lorsque la saison débute, il est permit de faire plus d'une offre par jour. Ceci a pour but de permettre à toutes les équipes d'embaucher un ou plusieurs agents libres sans restriction.

10.8 – En tout temps, il n'est pas possible de faire une deuxième offre à un même joueur pendant sa période de réflexion. Si tel est le cas, seule la première offre est retenue.

10.9 – Lorsqu'un joueur accepte un contrat avec une équipe, celle-ci ne peut en aucun cas revenir sur sa décision. L'équipe doit avoir l'argent disponible pour toutes les offres qu'elle fait et tous les joueurs qu'elle embauche.

10.10 - Tel que stipulé au Règlement 14.2, les contrats sont valides jusqu'à 40 ans inclusivement. Pour qu'un joueur joue l'année de ses 40 ans, il doit nécessairement faire le tirage. Voir le Règlement 14.5 pour plus de détails concernant les durées maximums de contrat aux joueurs.

10.11 - Les joueurs qui ont plus de 39 et 40 ans peuvent continuer à évoluer dans la ligue s’il ne décide pas de partir en retraite. (règlement 14.1) Cependant, ces joueurs n'acceptent que des contrats de 1 saison.

10.12 – Il est impératif de faire les offres en indiquant dans le sujet du courriel le nom du joueur, la position, l'OV et l'âge du joueur convoité. Dans le message, il doit être inscrit le salaire annuel, la durée du contrat et le nom de l'équipe qui lui offre le contrat. Si l'offre n'est pas faite selon les exigences décrites auparavant, cette dernière sera rejetée. Voici l'exemple à suivre:

Sujet : Offre pour l'agent libre Bill Guerin RW 83 OV 34 ans
Message : Salaire annuel de 8 750 000$
Durée : 4 ans
Équipe : Stars de Dallas

Ceci a pour but d'éviter qu'un commissaire puisse lire le message avant de faire une offre à ce joueur s'il est intéressé par celui-ci. Les commissaires s'engagent à demeurer honnête envers tous les D.G. qui convoitent les mêmes joueurs.

10.13 – Clause de non-échange:

10.13.1 – Une clause de non-échange d'une durée de trois calculs de la taxe de luxe est ajoutée automatiquement au contrat des agents libres sans restriction, dont aucune équipe ne détient les droits, qui est embauchés pour un salaire par saison situé entre 1 500 000 $ et   6 499 999$. Ceci à pour but d'empêcher 2 clubs de s'entendent pour la signature d'un joueur à qui l'acquéreur du joueur l'échangerais à l'autre club immédiatement après la signature.

10.13.2 – Une clause de non-échange pour la saison complète en cours est ajoutée automatiquement au contrat des agents libres sans restriction, dont aucune équipe ne détient les droits, qui est embauchées pour un salaire par saison de 6 500 000$ ou plus.

11.0 - LES CLUB-ÉCOLES DE LA LHSCO

11.1 – Un joueur jouant dans le club école reçoit 10% de son salaire.

11.2 – Si un joueur joue plus de 20 matchs dans l'alignement Professionnel, il reçoit alors 100% de son salaire et son salaire compte désormais à 100% dans le calcul de la masse salariale.

11.3 – Un joueur possédant le talent pour jouer dans l'alignement Professionnel doit y être obligatoirement inséré. Ainsi, selon l'OV, les 3 meilleurs ailiers droits, les 3 meilleurs centres, les 3 meilleurs ailiers gauches, les 4 meilleurs défenseurs ainsi que les 2 meilleurs gardiens de l'équipe, doivent obligatoirement évoluer dans l'alignement Professionnel.

11.4 – Un joueur de 24 ans ou moins peut évoluer dans le club-école, peu importe son OV incluant les gardiens.
- Tous les joueurs de 25 ans et plus avec un OV de 78 OV doivent être PRO ainsi que tous les gardiens de 31 ans et plus.
- Il sera dorénavant impossible d'avoir un 3e gardien de 78 OV+, âgé de 25 ans et plus dans le FARM et devra être dans le PRO.

- Ce règlement sera réévalué chaque saison et pourra être modifié avant le début d’une prochaine saison.

Par contre, le règlement 11.3 doit absolument être respecté.
 

11.5 – Les commissaires infligeront, à une équipe qui ne respecte pas les Règlements 2.2, 2.4 , 2.5 , 11.3 et 11.4, une amende de 2 500 000$ par joueur lors d'un calcul de masse, une amende de 1 000 000$ par joueur durant la période, communément appelée FARM, où des changements aux cotes d'aptitudes des joueurs peuvent survenir, et de 500 000$ par joueur pendant le reste de la saison. Par le fait même, les commissaires affecteront le joueur sur la liste des réservistes de l'alignement PRO après avoir fait un AUTO-LINE de l'alignement et un nouveau fichier de lignes sera créer pour la prochaine partie. Par contre, si un joueur est éligible à être soumit au ballottage, Règlement 12 plus spécifiquement 12.7, il le sera automatiquement.
 

11.6 Dès le premier matchs de la saison, les clubs écoles son en mode évolution. Ceci veut tout simplement dire qu'il est possible que les joueurs des clubs écoles progressent, régressent ou tout simplement stagnent au niveau de leurs cotes. Les joueurs de 18 à 2ont la possibilités de voir leurs attributs évolués plus rapidement, surtout les attributs plus faibles.  Les attributs déjà très élevés (70+) auront plus de chance de baisser qu'augmenter. Les 25 ans et plus, toujours dans le club école, seront sujet de voir leurs attributs à la baisses. La période d'évolution dans les clubs écoles prendra fin à la date limite des transactions.

11.7- Gardiens de but:
 

11.7.1 – Ce règlement peut être aboli si FHLSIM fourni une nouvelle version du simulateur et que le problème de l'évolution des gardiens dans le FARM est réglé.
 

11.7.2 – Après la période d'évolution du club école, les cotes sauf le DI, qui auront baissées, de tous les gardiens de 30 ans et moins seront rétablies à leurs valeurs initiales c'est-à-dire celles avant le match 1. Après le re-cottage annuel des joueurs (juste après les séries éliminatoires), les cotes sauf le DI, qui auront baissées, de tous les gardiens de 30 ans et moins seront rétablies à leurs valeurs initiales c'est-à-dire celles avant le match 1.

11.8 – Si un joueur recrue joue plus de 20 parties avec l'alignement Professionnel, il n'est plus considéré une recrue la saison suivante.

12.0 - LE BALLOTTAGE DE LA LHSCO

12.1 – Tous les joueurs de 24 ans et moins sont exemptes du ballottage.

        Tous les joueurs de 25 ans et plus qui ont joués 10 matchs (ceci s’applique à chaque saison) et plus avec l'équipe Professionnel sont éligible au ballottage. Si une équipe veut se départir des services d'un joueurs ayant ces critères, elle doit alors l'échanger, le soumettre au ballottage ou le congédier.

        Pour les gardiens ayant 78 OV et plus, ils doivent répondre au critère du Règlement 11.3 et avoir joués un minimum de 10 matchs avec l'équipe Professionnel pour être éligible au ballottage. Si une équipe veut se départir des services d'un joueurs ayant ces critères, elle doit alors l'échanger, le soumettre au ballottage ou le congédier.

12.2 – Lorsqu'un joueur répond aux exigences du ballottage et que son équipe désire le rétrograder dans son club école, elle doit, en premier lieu, le soumettre au processus de ballottage. Le joueur peut alors être réclamé par n'importe quelle autre équipe de la LHSCO. La période de ballottage est régis par le simulateur. L'équipe qui réclame un joueur soumis au ballottage accepte du même fait le contrat (salaire et saison) que ce joueur possède. Si aucune équipe ne réclame le joueur, celui-ci peut alors être cédé à son club école sauf si c'est un joueur de 78 OV et plus. Dans ce cas, il est automatiquement congédié et ce retrouve donc sur la liste des agents libre sans restriction.

12.3 – Si plus d'une équipe réclame un même joueur, l'équipe la plus basse au classement général au moment de la soumission au ballottage obtient les services du joueur.

12.4 – Une équipe ne peut soumettre qu'un seul joueur à la fois au ballottage. Il n'est donc pas possible d'en soumettre plus d'un à la fois.

12.5 – Une compensation de 500 000 $ est remise à l'équipe qui perd un joueur après l'avoir soumis au processus de ballottage. C'est l'équipe qui réclame le joueur que doit payer le 500 000 $.

12.6 – Lorsqu'un joueur est réclamé au ballottage, il doit absolument jouer dans l'alignement Professionnel de sa nouvelle équipe ou être consigné à la galerie de la presse (scratch). Sinon, il devra à nouveau être soumis au processus de ballottage.

12.7 – Pour éviter la mise au ballottage suite à une suspension encourue pour avoir transgressé les Règlements 11.3 ou 11.4 (voir le Règlement 11.5), le D.G. doit avertir par courriel le président de la LHSCO avant que la simulation suivante soit faite. Dans le cas contraire et dans l'éventualité où le joueur ne serait pas réclamé par une équipe, il sera automatiquement congédié dès l'expiration du délais de ballottage.

13.0 - CONGÉDIEMENT DE JOUEUR DE LA LHSCO

13.1 –Un D.G. peut congédier n'importe quel joueur de son équipe pendant la saison. Par contre, il doit le faire avant la date limite des transactions et ce dernier ne doit pas être soumis à la clause de non échange, Règlement 10.13. À partir du jour #1 d'une saison, le joueur reçoit 100% de son salaire pour chaque année de contrat lui restant. Par exemple : une équipe qui congédie un joueur ayant un contrat de 2 saisons et un salaire de 1 000 000 $ par saison va coûter 2 X 1 000 000 $ X 100% = 2 000 000 $ pour congédier ce joueur, peu importe le moment durant la saison en cours. Durant l'entre-saison, un joueur congédié reçoit 50% de son salaire pour chaque année de contrat lui restant. Par exemple : une équipe qui congédie un joueur ayant un contrat de 2 saisons et un salaire de 1 000 000 $ par saison va coûter 2 X 1 000 000 $ X 50% = 1 000 000 $ pour congédier ce joueur

13.2 – Un joueur congédié obtient le statut d'agent libre sans restriction. C'est donc dire, qu' il est disponible pour jouer avec n'importe quelle équipe de la ligue LHSCO qui lui fera une offre.

13.3 – L'équipe qui congédie un joueur ne peux pas offrir un nouveau contrat à ce dernier et ce, pour le reste de la saison en cours.

14.0 - LA MISE À LA RETRAITE DE LA LHSCO

14.1 – Tous les joueurs peuvent décider de prendre leur retraite à partir de l'âge de 36 ans. Ils peuvent jouer dans la LHSCO jusqu'à l'âge de 39 ans maximum. Ce système entre en fonction pour les joueurs âgés de 36 ans et plus dont le contrat est échu. Il peut s'agir d'un agent libre sans restriction dont aucune équipe n'a les droits ou bien d'un agent libre sans restriction dont une équipe désir gardé les droits en lui offrant un nouveau contrat, Règlement 9.4.

14.2 – Les contrats sont valides jusqu'à 39 ans inclusivement. Pour qu'un joueur joue l'année de ses 39 ans, il doit nécessairement faire le tirage. Donc, un joueur de 36 ans peut signer un contrat de 3 saisons maximum. Voir le Règlement 14.6 pour plus de détails concernant les durées maximums des contrats pouvant être offert à ces joueurs.

14.3 – Retraite forcée à 40 ans pour tous les joueurs à zéro (0) de contrat à la fin d’une saison.

14.4 – Tous les joueurs à zéro (0) contrat ayant un OV de 77 et moins âgé de 36 ans et plus prendront automatiquement leur retraite. Quelques joueurs avec un OV de 75 âgé et moins de plus de 31 ans ou âgé de 25 ans et plus avec un OV de 69 et moins peuvent prendre leur retraite à la discrétion de la ligue tout dépendamment du nombre élevés de joueurs disponible en agent libre à cette position et de leur force en tant que joueur spécialiste.

14.5 – La retraite d'un joueur débute immédiatement après les séries éliminatoires, avant le repêchage annuel des recrues.

14.6 – Le système de retraite est un système au hasard. Il s'agit de lancer 2 dés virtuels à 6 faces (Irony

 Games' Dice Server) Voici le tableau pour les mises à la retraite:

Mises à la retraite

Âges

Le joueur prend sa retraite si la somme des 2 dés virtuels égale:

Chances

Si le joueur ne prend pas sa retraite, durée maximale de son nouveau contrat

36 ans

5, 8 ou 12

10/36

4 saisons

37 ans

2, 4, 6, 8, 10 ou 12

18/36

3 saisons

38 ans

3, 4, 5, 7, 9, 10 ou 11

24/36

2 saisons

39 ans

2, 3, 4, 5, 6, 8, 9, 10 ou 11

29/36

1 saison

15.0 - LES SUSPENSIONS DE LA LHSCO

15.1 – Une suspension peut être infligée par le simulateur à un joueur qui blesse un adversaire. Pour que les dirigeants de la LHSCO impose une suspension, il faut que l'agresseur ait été, au minimum, expulsé de la rencontre par l'arbitre. Si c'est le cas, Le D.G. de l'équipe du joueur blessé a 2 jours de simulation pour demander au préfet de discipline d'imposer une suspension. Le nombre de match de suspension dépendra de la condition du joueur blessé. La condition du joueur blessé sera celle au moment de la demande de suspension. Voici le tableau des matchs de suspensions:

Matchs de suspension versus la condition du joueur blessé.

Condition du blessé

00
10

11
20

21
30

31
40

41
50

51
60

61
70

71
80

81
90

91
OK

Suspension
(1re susp)

14

12

10

9

7

5

4

3

1

0

Récidive 1x
(2e susp)

+1

+1

+1

+1

+1

+1

+1

+1

+1

0

Récidive 2x
(3e susp)

+2

+2

+2

+2

+2

+2

+2

+2

+2

+1

Récidive 3x
(4e susp)

+4

+4

+4

+4

+4

+4

+4

+4

+3

+2

Récidive 4x
(5e susp)

+5

+5

+5

+5

+5

+5

+5

+5

+4

+3

15.2 – Les matchs de suspension imposés par le simulateur sont inclus dans le nombre de matchs imposés par les dirigeants de la LHSCO. Si un joueur est blessé (75 de condition) et que le simulateur suspend son agresseur pour 2 matchs, selon le tableau du Règlement 15.1, la LHSCO appliquera le règlement et augmentera la suspension de l'agresseur à 5 matchs si, bien entendu, le D.G. du joueur blessé en fait la demande.

15.3 – Si le simulateur suspend un joueur et que selon le tableau du Règlement 15.1, le joueur n'a pas à être suspendu, c'est le simulateur qui possède la priorité. Donc le joueur est suspendu pour le nombre de matchs imposés par le simulateur.

15.4 – Si un joueur est un récidiviste, il augmente par le fait même son temps de suspension. Les récidives sont effacées du dossier du joueur après chaque saison.

16.0 - LES RÉCOMPENSES DE LA LHSCO

16.1 – À la fin des séries éliminatoires, un comité de 3 D.G. est appelé à trouver les joueurs les plus méritants de la LHSCO. Il a à voter entre les différents joueurs sélectionnés pour les différents trophées. Voici les trophées qui sont votés par le comité ainsi que les récompenses qui s'y rattachent:

Les trophées votés

Trophées

Descriptions

Récompenses

Calder Memorial

Recrue de l'année

2 points aux choix
2 points LD

Conn Smythe

Joueur le plus utile à son équipe en séries éliminatoires

5 points EX
5 points LD

Frank J. Selke

Attaquant défensif de l'année

2 points DF
2 points PC
2 points LD

Hart Memorial

Joueur le plus utile à son équipe - Attaquant ou Défensif

1 point PA
1 point SC
1 point PC
2 points LD

Joueur le plus utile à son équipe - Gardien

1 point IT
1 point SP
1 point SK
2 points LD

Jack Adams

Entraîneur de l'année

2 points EX
2 points LD

James Norris Memorial

Défenseur de l'année

1 point IT
1 point ST
1 point PA
1 point PC
1 point SC
1 point DF
2 points LD

Vezina

Gardien de l'année

1 point IT
1 point SP
1 point SK
2 points LD

16.2 – D'autres honneurs sont attribués aux joueurs selon leurs statistiques:

Les trophées statistiques (Club PRO)

Trophée

Descriptions

Récompenses

Art Ross

Attaquant ayant cumulé le plus de points

1 point PA
1 point SC
1 point PC
2 points LD

Maurice Richard

Attaquant ayant cumulé le plus de buts

2 points SC
2 points LD

William M. Jennings

Gardien ayant conservé la meilleure moyenne

1 point IT
1 point SP
1 point SK
2 points LD

 

Les trophées statistiques (Club École)

Trophée

Descriptions

Récompenses

Art Ross

Attaquant ayant cumulé le plus de points

1 point PA
1 point SC
1 point PC
2 points LD

Maurice Richard

Attaquant ayant cumulé le plus de buts

2 points SC
2 points LD

William M. Jennings

Gardien ayant conservé la meilleure moyenne

1 point IT
1 point SP
1 point SK
2 points LD

16.3 – L'équipe qui remporte le Trophée du Président, meilleure fiche en saison régulière, reçoit 2 500 000 $. Le gagnant de la coupe Stanley se voit remettre la somme de 5 millions $ et le finaliste reçoit 3 000 000 $. Le club PRO dont le club école ayant accumulé le plus de points en saison régulière reçoit 2 500 000$.

17.0 - LES ATTRIBUTS DES JOUEURS DE LA LHSCO

17.1 – Le système de cotation est composé de 13 cotes variant de 25 à 99. Les cotes ne sont pas établies uniquement en fonction des qualités du joueur. Voici les attributs :

Attaquants et défenseurs

PO

Position

Indique la position naturel du joueur

HD

Stick Hand

Indique si le joueur est gaucher (L) ou droitier (R).

CD

Condition

Indique le degré de santé du joueur (OK = 100, 94 et moins = blessé).

IN

Injury

Le temps de rétablissement lors d'une  blessure ou le temps restant d'une suspension.

IT

Intensity

Niveau d'intensité (mise en échec, bagarre).

SP

Speed

Indique la vitesse de patinage du joueur.

ST

Strength

Indique la force physique du joueur.

EN

Endurance

Niveau d'endurance du joueur.

DU

Durability

Tendance à être blessé.

DI

Discipline

Niveau de discipline (pénalité).

SK

Skating

Habileté du joueur à freiner, tourner, accélérer et patiner.

PA

Passing

Habileté du joueur à effectuer des passes à ses coéquipiers.

PC

Puck Control

Habileté du joueur à contrôler la rondelle.

DF

Defense

Habileté à jouer défensivement.

SC

Scoring

Habileté du joueur à lancer et à marquer des buts.