Guide des cotes FHL

Cet article traite des cotes du simulateur FHL et comment ils en affectent le fonctionnement.  De plus, il permettra d’améliorer la compréhension des cotes FHL en se basant sur de vrais joueurs NHL.  Ces informations ont été acquises de plusieurs sources, forum, discussions et experts en cotes et de collaborateurs au développement du simulateur.

IT – Intensity.

Pour les gardiens et les joueurs, on parle de deux différentes habiletés. Pour les joueurs, la cote concerne les mises en échecs.  Certains parlent de la robustesse du joueur.  Des joueurs tels que Darcy Tucker et Scott Stevens sont des joueurs de la NHL qui ont leur IT assez élevé dans FHL.  Le simulateur attribue une excellent valeur pour l’IT et souvent, bien que très habile, des joueurs moins intense voient leur OV pénalisé en fonction de leur manque d’intensité.  Toutes les équipes ont besoins de joueurs intenses, mais trop c’est comme pas assez…  L’IT des gardiens est mesurée différemment.  L’intensité démontre a quel point un gardien peut être concentré dans son match.  Souvent, comment le gardien est alerte à ce qu’il se passé autour de son filet et son habileté à anticiper le jeu.  Pensez aux gardiens capables de retrouver la rondelle lors d’une mêlée. Curtis Joseph est considéré comme un gardien avec un très haut IT dans les simulateurs.  L’IT est parmi le top 5 des qualités recherché pour un gardien, quand les statistiques de gardiens sont à peu près égales, l’IT peut être la cote qui fait la différence. Dernièrement, lorsqu’on établi les cotes de joueurs FHL a partir de la NHL, l’IT est habituellement déterminé par la statistique des mises en échecs, tandis que pour les gardiens, c’est une statistique subjective.

SP – Speed.

La vitesse est une statistique subjective tant pour les gardiens que pour les joueurs.  Il n’y a pas de statistique dans la NHL pour mesurer cette habileté.  Le simulateur semble tout de même favoriser les joueurs ayant une super cote de SP de 80 et plus.  Une cote de 60 ou plus peut être comparé à un joueur ayant une vitesse moyenne et meilleure dans la NHL.  La cote SP est l’une des trois cotes les plus importantes pour connaître l’habileté d’un gardien.  Cela démontre son efficacité à réagir et faire les arrêts, c’est sa vitesse de déplacement et la vitesse de réaction de sa mitaine et de son bâton.

ST – Strength.

La Force est probablement mal nommée car elle mesure plutôt la taille du joueur. Même si la grandeur et la force d’un joueur soient deux choses différentes, c’est la meilleure mesure dans les statistiques disponibles. Puisqu’il est presqu’impossible de quantifier la force sans avoir accès aux données de musculation des joueurs de la LNH, il faudrait que ce soit subjectif et sujet à des mésinterprétations de la réalité.  En utilisant la taille, on a un bon exemple d’une stat solide.  Les rapports de dépisteurs mentionne souvent le mot « taille », lui attribuant plus d’importance qu’à la force, et avec raison. Un individu de plus grande taille va user à la longue un plus petit joueur de même force. La taille importe dans la LNH et elle est représentée par la cote ST dans le simulateur. Le simulateur donne de l’importance à ST et c’est une stat qui affecte les cotes de patinage de manière extensive. Si vous recevez un joueur haut coté avec une petite taille, vous savez qu’il est super doué. Pour les gardiens, le ST peut faire la différence lorsque les stats et le IT sont égaux.

EN - Endurance.

L’Endurance est une stat intéressante.  Elle semble influencer le OV moins qu’on puisse l’imaginer. L’endurance est basée sur le temps de glace moyen par partie qu’un joueur reçoit dans la LNH. C’est beaucoup plus important pour les défenseurs que les joueurs d’avant. Votre défenseur #1 doit avoir un EN élevé et il est recommandé d’avoir au moins deux défenseur avec une cote d’endurance de 85 ou plus. Un cote de 99 de EN égale 30 minutes de glace pour les défenseurs et 25 minutes pour les joueurs d’avant. Toutes les 15 secondes de moins réduit la cote d’un point. Il est très facile de protéger des joueurs avec une basse endurance et ce n’est vraiment un facteur que pour vos défenseurs clés et les premiers joueurs des unités spéciales.

DU - Durability.

La Durabilité est une stat qui affecte à peine le OV. La durabilité est plus la probabilité d’être blessé que d’autre chose. Il est possible pour un joueur avec un DU très bas de jouer une saison entière sans se blesser ainsi qu’un joueur avec 99 DU d’être blessé sérieusement. Rien n’est certain avec le DU, à part que la chance d’être blessé augmente quand le DU baisse. Par contre, un joueur va probablement guérir plus vite s’il a une durabilité et une endurance élevée. Le DU est calculé avec le nombre de matchs joués divisés par 82 et en soustrayant un chiffre semblable de 99. Les ligues et les évaluations qui considèrent l’historique de durabilité d’un joueur plutôt que seulement une année son beaucoup plus précises.

DI - Discipline.

La Discipline est la probabilité qu’un joueur se retrouve au banc des pénalités, tout simplement. Le DI affecte minimalement le OV. La question que je me suis toujours posé à propos du DI est : Est-ce que ça affecte la tendance d’un joueur d’être hors position? Étrangement, les joueurs qui font régulièrement des erreurs comme les défenseurs qui s’avancent au mauvais moment, etc, semblent avoir un DI plus bas que ceux qui possède un excellent sens du hockey. Si on devait essayer de quantifier le sens du hockey d’un joueur, il sera logique que le DI soit inclus dans l’équation. La plupart des évaluations utilisent le PIM comme guide pour déterminer le DI d’un joueur, ce qui suggère que c’est plus une représentation des pénalités que des erreurs.

SK – Skating.

Le patinage et la vitesse vont de paires, ce sont tous les deux des habiletés qui doivent être jugée subjectivement et non par une statistique de la NHL.  Le patinage fait référence à l’agilité sur patins du joueur.  Son habileté à tourner rapidement, feinter et faire d’autres mouvements dans un espace restreint.  Le SK affecte moyennement l’OV d’un défenseur ou d’un attaquant, par contre pour un gardien c’est une autre histoire.  La cote SK démontre l’habileté du gardien lors de déplacements latéraux, son agilité à se mettre sur ses genoux et se relever, etc., tout en arrêtant la rondelle.  La cote SK fait aussi parti du « big three » pour un gardien.

PA – Passing.

La précision pour passer la rondelle est la plus importante cote lors de l’évaluation des joueurs de centre.  Des joueurs avec une cote élevée en PA ont tendance à accumuler les passes.  Les défenseurs semblent être plus efficaces lorsque leur cote PA et leur cote DF sont élevées.  Tous vos défenseurs qui évoluent sur les jeux de puissances devraient posséder une cote PA de bonne a élevé.  La cote PA est directement liée au nombre de passes accumulées par le joueur dans la NHL, l’échelle est différente entre les défenseurs et les attaquants.

PC – Puck Control.

La cote PC est importante pour un ailier qui a besoin de cette habileté pour être efficace dans la circulation.  Pour les défenseurs, on peut abaisser les autres cotes autant qu'on veut, mais si le PC est élevé, l’OV sera limité dans sa descente.  En ce qui concerne les gardiens, la cote PC porte sur l’habileté du gardien à contrôler les rebonds, c’est une cote critique, la dernière du top 3 (SP-SK-PC).  C’est une autre cote subjective.

DF – Defense.

La cote défensive est plus répandue chez les défenseurs et elle en affecte énormément l’OV.  Chez les attaquants, une cote DF élevée est bien utile pour les joueurs évoluant sur les unités défensives lors de punitions ainsi que les joueurs de 3e ou 4e lignes (« checking lines »).  Les joueurs de centres ayant une cote élevée en DF sont spécialement efficaces puisque leurs responsabilités et leur positionnement sur la glace sont plus importants qu’un ailier.  La cote DF est aussi une cote subjective, quelque ligues ont tentés d’utiliser la statistique des +/-.  La cote DF a un impact modéré sur l’OV d’un joueur.

SC – Scoring.

Surprise! La cote SC est liée à l’habileté du joueur à mettre la rondelle dans le but.  Mais ça, vous le saviez déjà.  Cette cote est liée au nombre de buts accumulés par le joueur dans la NHL.  L’échelle pour un défenseur est différente que celle pour les attaquants.  Ces l’une des cotes les plus importantes pour un attaquant.

EX – Experience.

L’expérience est basée sur le nombre de parties que le joueur a participé, l’expérience acquise en séries éliminatoire augmente la cote EX. Cette cote a une influence limitée sur l’OV du joueur.

LD – Leadership.

La cote LD est subjective et concerne principalement les qualités de meneur d’un joueur.  La plupart des capitaines de la NHL ont une cote élevée de LD lors de l’évaluation des cotes.  L’influence sur l’OV est aussi très limitée.  Par contre, si l’option Experience & Leadership est activée dans le simulateur, les joueurs avec des cotes élevées en EX et LD augmenteront leur niveau de jeu, spécialement dans les jeux clés et lors des séries.